mercredi 29 mars 2017

"Allez tous vous faire enculer" de Mathieu Madénian (First)

O O O O O
Mathieu Madénian énumère toutes les personnes qu'il croise, entend, supporte et/ou pratique au quotidien et à qui il dirait bien "allez tous vous faire enculer".

On rêve tous de le faire au minimum une fois par jour contre ceux qui ne réfléchissent pas avant de parler, contre les politiques, contre les phrases toutes faites, contre les monsieur je sais-tout... Dans son livre tout le monde y passe, on rit quand on vit les mêmes situations et on rit aussi de soi puisqu'on est aux moins une des personnalités insupportables.

Livre idéal quand on a passé une journée de merde, qu'on n'a pas le temps de lire et qu'on a besoin de rire : on se fait un petit plaisir de quelques pages et on y reviendra... Les enculés n'auront pas changé de place.

Conseillé évidemment aux adultes, avec du second degré et un minimum de recul sur soi (quoique, les enfants en ont parfois plus que nous...)

mercredi 22 mars 2017

"Dans la forêt sombre et mystérieuse " de Winshluss (Gallimard - BD)

O O O O O
Angelo, petit garçon passionné par les animaux et les insectes, a une vie de famille tout à fait normale jusqu'au jour où sa mère reçoit un appel qui chamboule cet équilibre. Sa grand-mère, très malade, va bientôt mourir alors il faut profiter des derniers instants avec elle.
La petite famille se met alors en route pour rejoindre mémé mais oublie Angelo après une pause dans une station service. Celui-ci, plus passionné par la faune autour de la station, n'a pas entendu l'appel pour rejoindre la voiture.
Seul mais prêt à retrouver Mémé il s'aventure dans la forêt sombre et mystérieuse où l'attend de drôles de rencontres...

Ce voyage initiatique truffé de références à Alice au Pays des merveilles ou à des contes traditionnels fait revivre les bonheurs et les angoisses d'enfance comme une imagination sans faille ou la mort. Winshluss joue, comme il sait si bien le faire, sur les traits, les techniques et les couleurs selon les différentes ambiances et émotions que traverse Angelo.
L'univers particulier de Winshluss m'a toujours embarqué mais, même si le voyage était bon, j'ai été un peu déçue par l'enchaînement des événements.

Conseillé dès 11 ans

mercredi 8 mars 2017

"La Dose" de Melvin Burgess (Gallimard jeunesse - Scripto)

0 0 0 0 0
Adam, 17 ans, vit dans un Manchester sinistré par le chômage et les désillusions dans lequel les jeunes n'ont pas beaucoup d'avenir. Dans une atmosphère où la révolution gronde en ville demandant des comptes aux puissants, une drogue prometteuse fait son apparition : le Raid. Elle permettrait, dès lors qu'on l'ingère, de vivre ce dont on a toujours rêvé pendant 7 jours providentiels. Par contre, aucun issue ne sera possible sauf la mort.
Alors qu'il assiste au concert de Jimmy Earle qui meurt sur scène après avoir pris du Raid, Adam se pose des questions sur son avenir, sur sa famille, sur son frère et franchira le pas... Au risque de regretter la vie qu'il veut fuir.

Le premier roman que j'ai lu d'une traite sans dormir alors que j'avais 14 ans c'était Junk de Melvin Burgess. Cet auteur décrit ses personnages aux multiples fêlures d'une telle manière qu'on vit au rythme des rebondissements de leur vie en les suivant dans leurs bas-fonds et dans les tréfonds de leur âme. Une littérature tantôt générationnelle, tantôt sociétale, un brin trash mais efficace qui tient en halène comme un bon film de Dany Boyle ou de Guy Ritchie.

Conseillé dès 14 ans

mercredi 15 février 2017

"Le Concile des arbres" de Pierre Boisserie et Nicolas Bara (Dargaud - Long courrier)

O O O O O
Au XIX° siècle, deux enquêteurs des phénomènes paranormaux s'intéressent à d'étranges disparitions d'enfants en lien avec l’hôpital royal des femmes et des enfants. Chaque soir à minuit, les enfants hospitalisés, en transe, répètent un rituel étrange...

Sur le papier, ce n'est pas le genre d'histoire qui m'intéresse mais je me suis laissée tenter par le graphisme avant le scénario. Et bien les deux m'ont déçue. Le lien entre les deux enquêteurs a été trop appuyé au détriment d'une dénouement qui auraient mérité plus de temps pour coller à l'univers mis en scène. Quant au graphisme, le dessin est réaliste, les couleurs collent à l'univers mais les ombres sont mal traitées à mon goût.

Ce n'est pas un mauvais album, je n'y ai pas été sensible mais j'aurais essayé...

Conseillé dès 13 ans