vendredi 13 avril 2012

Réclame

Allez ! Ose, mon âme ! Confie-toi telle la femme à son amant après des transports amoureux long courrier ou de courte durée.
Ne te brime pas de donner trop peu de toi ! Donner par bribe c’est toujours donner. Alors confie-toi par grains et à coups naturels sans goût. Ce déblatérage dans les règles de l’âge me ferait du bien.

Autrement tais-toi, et on dira que tu es un mystère…

Vas-y ! Exclame-toi mon âme ! Dis des idioties, des inepties et autres dents de scie, mais, je t’en prie, laisse échapper des bouts de toi qui viennent de chez moi.
C’est que tu pèses ton poids et que mon côté penchant me donne des airs de cerveau des pellicules d’antan.

Autrement tais-toi, et on dira que tu as du caractère…

Raconte-toi ! Invente-toi des histoires, échappe-toi et oublie-moi dans le noir. Aligne-toi sur les autres sans espoir, confie tes cauchemars pour qu’enfin je songe à relever le front.

Autrement tais-toi et laisse-moi agir ; et si je tombe à terre, je m’en prendrai à Voltaire et à son croche-patte au code Rousseau 2012.

Texte écrit dans le cadre de la semaine de la langue française et de ses dix mots extraits de l'oeuvre de Rousseau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire